Musiques nouvelles au Québec

Description

Cette équipe vise à retracer l’évolution de la création musicale au Québec, ainsi que l’histoire de sa diffusion, et à en situer les principales étapes dans le contexte plus large de l’histoire des idées et de la culture, tant au Québec que dans l’ensemble du Canada. L’équipe vise également à rassembler les travaux déjà réalisés (Lefebvre, Bail, Rivest, etc.) de façon à constituer une véritable histoire de la musique moderne au Québec, ce secteur accusant un net retard sur les autres arts au Québec (cinéma, théâtre, littérature, etc.). Cette équipe crée ainsi plusieurs « intersections » avec l’équipe sur la musique française, à la fois par l’étude des influences respectives de Messiaen, Nadia Boulanger, Boulez, etc.) ainsi qu’avec le chantier centré sur l’histoire de l’électroacoustique. De plus, le dépouillement de la presse musicale francophone au Québec, entre 1910 et 1960 réalisé dans le cadre des travaux récents de Hélène Paul et de Jean Boivin, s’inscrit dans la ligne directrice développée par l’équipe musique française autour du projet sur La Revue musicale. 

Projets

Élaboration et diffusion d’une banque de données sur la vie musicale québécoise au XXe siècle (la banque compte déjà plus de 20 000 fiches)

Étude des phénomènes de diffusion de la création musicale au Québec (Sociétés et festivals)

Anthologie de textes marquants (critiques de concerts, articles, études, etc.) portant sur l’histoire de la vie musicale au Québec.

Chercheurs

Jean Boivin

Professeur titulaire à l’Université de Sherbrooke, Jean Boivin détient un Diplôme d’études approfondies de l’Université Paris IV-Sorbonne et un doctorat en musicologie de l’Université de Montréal. Il s’intéresse depuis de nombreuses années à différents aspects de l’histoire musicale contemporaine, tant au Québec qu’en Europe. Son livre La classe de Messiaen  (Paris, Bourgois, 1995) a été couronné de plusieurs prix. Il a été invité à participer à plusieurs colloques internationaux et a collaboré à divers ouvrages collectifs (parus notamment aux éditions Garland, Einaudi, Actes Sud, IQRC, Ashgate et Symétrie) ainsi qu’à des revues, dont Circuit et les Cahiers de la Société québécoise de recherche en musique. Le prix de « L’article de l’année » lui a été décerné à deux reprises, en 1999 et 2002, par le Conseil québécois de la musique; il est à nouveau en nomination dans cette catégorie en 2013. Il a été le président de la Société québécoise de recherche en musique de 1998 à 2001 et le directeur du département de musique de l’Université de Sherbrooke de 2003 à 2006. Il prépare une monographie sur l’histoire de la musique moderne et d’avant-garde au Québec. Par ailleurs, Jean Boivin a travaillé plusieurs années à la chaîne culturelle de la radio de Radio-Canada et est régulièrement invité à présenter des concerts, notamment par l’Orchestre Symphonique de Sherbrooke.

Menu Title