Base de données du motet en France à la Renaissance

PRÉSENTATION DU PROJET

Ce catalogue contient un dépouillement des sources françaises (manuscrites et imprimées) de motets, comme des sources étrangères conservant des motets composés en France. Premier outil du genre, il présente les éléments essentiels de chaque pièce (sources musicales, textes, sources littéraires, informations bibliographiques), en réponse au caractère pluridisciplinaire du genre. Il facilite non seulement l’étude d’un corpus, d’un répertoire, mais permet aussi des approches comparatives. En outre, cet outil ne s’adresse pas qu’aux musicologues et aux interprètes : par la nature des champs qu’il propose (en lien avec les textes, et parfois la liturgie), il intéresse également les spécialistes d’histoire, de liturgie, et de littérature latine ou néo-latine.

GENÈSE ET ÉVOLUTION DU PROJET

Ce projet s’inscrit d’abord dans le prolongement direct de recherches de deuxième et de troisième cycles menées à l’Université de Tours, sur le motet en France à la Renaissance. Il fait également suite au stage post-doctoral que j’ai effectué à l’Université d’Heidelberg, sous la direction du Professeur Thomas Schmidt-Beste (aujourd’hui à l’Université de Bangor) et qui portait sur l’élaboration d’une base de données du motet à la Renaissance, en collaboration avec une équipe internationale composée de Jennifer Thomas, (Université de Floride, USA), Ignace Bossuyt (Université de Louvain, Belgique), Eugen Schreurs et Bruno Bouckaert (Fondation Alamire, Louvain, Belgique).

Menu Title