Chansons en Nouvelle France

Éditeurs : Frank Dobbins, Marie-Alexis Colin, Patrice Nicolas

À ce jour, les études ethnomusicologiques des chansons canadiennes francophones ont négligé la richesse des sources poétiques et musicales des chansons pastorales du Moyen-Age, de la Renaissance et de la période baroque. Par exemple, notre examen récent des chansons populaires dans des manuscrits monophoniques conservés à la Bibliothèque nationale de France (ms. fr. 9346 et 12744) a montré des thèmes, des mélodies et des poèmes qui peuvent être clairement mis en relation avec des chansons folkloriques canadiennes de tradition française. C’est pourquoi nous proposons ici une investigation des documents manuscrits et imprimés des chansons monophoniques et polyphoniques notées et copiées entre 1150 et 1750 et qui peuvent être associées aux traditions folkloriques canadiennes récentes.

Nous ouvrons ce volet avec le chant folklorique le plus populaire du Québec : J’ay l’alouette, et ses liens avec une chanson mise en musique à trois voix par Nicolas Millot (c1535-1590). Nous invitons nos lecteurs à proposer des cas particuliers de répertoires qui pourront être présentés sur le site.

Nicolas Millot (c1535-1590) et L’alouette : Introduction | Transcription

Clément Janequin et Une nouvelle Alouette pour la Vieille France

Menu Title